MENU

La batée -diplôme, 2006

1105
0
L’ensemble de l’installation est conçue comme un paysage mental à l’épreuve de lui-même.

C’est une structure à facettes, marquée par le minéral, organisée comme une géographie par l’interaction d’éléments-symboles.

On peut y voir aussi une salle de cours ou de conférence (tableau noir, maquettes,table et plante d’agrément), un lieu de démonstration, d’une pensée qui se regarde, en contemplation de son morcellement.

Ce lieu de perte, de manque, est percé de lieux de réconciliation (Orpaillages, photogramme de Sesame, bande-son et aussi en chacune des pièces par son traitement d’affinage) et se présente alors comme un jardin avec fontaine ou bassin.

Enfin c’est un lieu symbolique dans le sens premier du terme puisqu’il met ensemble ce qui est séparé.

* La batée est l’instrument de l’orpailleur qui lui permet par rotation de dégager l’or des alluvions.

Œuvres :

Soit un cercle (écrit et bande sonore)  /  Le souci (objet) /  Sesame (photographie) /  Pompes (installation video) /  Godgame (sculpture) /  Quel est le sens de cette installation ? (dessin)