MENU

Il persiste dans notre somme un qui veille, 2007

1560
0
Cet ensemble de dessins à la craie sur ardoise est issu d'un  mariage de trois images : le balancement silencieux d’une cloche après avoir sonné, un paysage « raffiné » fait d’aliments blanchis, et le dessin d’une rose à la craie qui s’ouvre sur toute la surface d’un tableau noir.

Idée d’une surdité *, génératrice de sommeil et dans le même temps d’une recherche de pureté extérieure (propreté, efficacité, infaillibilité, perfection, dans le sens d’une stérilité).

Toutes les autres images se sont construites par associations d’idée et de forme.

La video présente deux vues d’une cloche qui vient de sonner (Eglise de la Réconciliation à Berlin, Pâques). Elle se balance. Il n’y a plus que le son du vent et des voitures. Sa vibration encore présente au moment de l’enregistrement ne nous parvient plus.

* surdité à soi-même, à sa résonance intérieure. Perte d’écoute, de conduction. Perte d’équilibre, du point entre deux pôles (voir le symbole du caducée, « double hélicoïde pouvant créer dans son axe un chemin hautement conducteur), point ou chemin qui serait celui ce qui veille.

 

TEXTE ACCOMPAGNANT :

L’homme moderne, sourd à lui-même et aux autres, fait son lit toujours différemment, constamment. Il s’y couche sans cesser de courir et se couvre de son drap pas assez blanc.