MENU

En attendant de régner sur soi en maître absolu, 2005

2443
0



En attendant de régner sur soi en maître absolu,
inspirée du roman de Cecilia Stefanescu (Roumanie) Les liaisons maladives , éd. Phébus, 2006, pour une commande dans le cadre du festival Belles Etrangères, nov 2005.

Dans un constant désir de changement, et en attente de repères, le personnage, orphelin, s’abandonne à de multiples sensations et jeux divinatoires.
Les tirages, les souffles, les courants roulent et sont le scintillement d’une légereté éclatée d’une illusion, dont le poids apparaît par une perte de résonance, un moment de chute. Des allumettes, du café, des haricots, des cartes, pour demander de l’aide.
Une allumette. Une flamme sonore. Une réponse ?