MENU

Pompes, 2006

0
1416
0
https://vimeo.com/136810719 La video est divisée en deux parties. Celle du haut montre une marche immobile et celle du bas, projetée au sol, fait défiler un sentier dans le sens inverse du flux de projection. -------- Le commandement impose un comportement qui devrait être naturel.                                                                                Il est une réaction à une évidence mal vécue. Cette évidence est poussée ici à un extrême basique ; c’est celle des fonctions du corps humain, soumise au hachoir d’une pensée autoritaire.                                                                          Le mouvement stérile de concassage semble répondre à ces commandements en même temps qu’ils les impulsent. Ils sont le fonctionnement, la dualité en marche et aussi le contact forcé avec une terre de plus en plus dure.
Read More ›

Prise, 2005

0
1439
0
https://vimeo.com/136444999
Read More ›

Ajustage, 2003

0
1465
0
https://vimeo.com/135440084 Notre regard suit quelqu'un, interrompu de plus en plus par les murs de la ville ou le cadre. A mesure qu'il perd de sa visibilité, un son, un sifflement, ou chant, dû à une résonance, émerge et grandit. Inspiré du rythme répétitif de cette fuite, ce son lui donne à son tour le rythme de son épuisement oscillant. L’image effleure l’oeil, le masse, et le tend jusqu’à le relâcher dans le vide des espaces traversés. avec Daniela Sergieva
Read More ›

Mais pour quoi se prend-on ? 2003

0
1520
0
https://vimeo.com/137982752 Un filet de liquide blanc est lu à l’envers. A côté, des gouttes sèchent sur un séchoir à linge. Dans l’un comme dans l’autre une solidité inattendue, due au cadre ou à la lecture, s’oppose au caractère liquide de l’élément , qui semble jouer le rôle d’un autre état. De ce spectaculaire dérisoire naît un écoulement d’applaudissements, double car en même temps lus à l’endroit et à l’envers, et faisant écho à la nature de ces éléments visuellement modifiés. Peut-être peut-on y voir la question de notre propre forme..
Read More ›

Baille baille, 2003

0
1404
0
https://vimeo.com/137648909 On pourrait s'imaginer allongé. Des vues d'un plafond se succèdent. On est aussi l'oeil de la caméra qui cherche son point de stabilité pour une mise au point. Moins il y a d'accroche, plus le flou est dominant. On cherche avec elle les repères, nos yeux confondus. A chaque glissement au flou -imprévisible d’ailleurs, appartenant à la logique de la machine-, apparaît et se clarifie un accord sonore de pas , de grondement et de sifflement aigü. Un accord familier si on prête attention aux phénomènes sonores issus du silence de l’avant-sommeil ou à celui, plus prompt, causé par le baillement. La perte de l’image tire l’oeil vers une autre netteté..
Read More ›

Spot, 2002

0
1434
0
https://vimeo.com/136915553 Film issu d’un séjour à Las Vegas, construit d’une alternance de clairs de déserts et d’obscurs de salles, comme un vaste ralenti de clignotement électrique.                 Les joueurs sont pris dans le jeu, absorbés par les lampes.                             Pendant ce temps la sieste dans le désert voisin. autre éblouissement. avec les joueurs des casinos de Las Vegas et Paolo Codelupe.
Read More ›

Pace File, 2001

0
1427
0
https://vimeo.com/136935568
Read More ›

Cinématographomanie, 2000

0
1431
0
https://vimeo.com/125796336 Ventilateur, bande de lumière évoquant la pellicule, main en contre-jour passant de l’objectif au paysage, jeux de lumière et de reflets… Cette suite de scènes quasi-abstraites évoque le cinéma, et plus particulièrement « l’illusion cinématographique » de Bergson, celle qui découpe le mouvement. "vous aurez beau rapprocher à l'infini deux instants ou deux positions, le mouvement se fera toujours dans l'intervalle entre les deux, donc derrière votre dos", dit-il dans « L’évolution créatrice » où il rapproche l’appareil cinématographique de l’appareil perceptif. Video projetée sur papier, au sein de l’installation Dodos (moulage sur moule en plâtre et papier journal vierge étendu sur sol et murs)
Read More ›